La grippe touche le Morbihan depuis plusieurs semaines et les oiseaux sauvages sont fortement impactés.
Après avoir pris contact avec l’Office Français pour la Biodiversité (OFB) et la CCBI, voici les informations que nous pouvons vous transmettre quant à la conduite à tenir.
– Si l‘oiseau est vivant et visiblement blessé/affecté/diminué : ne pas le toucher et appeler le référent des gardes du littoral de la CCBI, Samuel Eon au 06 70 11 99 94, pour que les gardes viennent le prendre en charge pour transfert au cabinet vétérinaire.
-Si l’oiseau est mort : ne pas toucher le cadavre (même si la grippe aviaire n’est pas transmissible à l’homme) – signaler si possible l’espèce observée, le lieu précis, l’heure, les conditions et la date d’observation aux gardes sur : garde.littoral@ccbi.fr.
Les gardes collecteront le cadavre pour le mettre à l’équarrissage.
Il est important de ne pas toucher les cadavres pour ne pas transférer la maladie en contaminant d’autres espaces (attention d’ailleurs aux fientes).
Il est important de signaler les cas observés aux gardes pour que les oiseaux vivants ou morts soient aidés ou enlevés.
Il est très important que ces données soient centralisées afin d’être transmises à l’Office Français de la Biodiversité pour analyse des impacts de l’épidémie.