Agenda 21

 Le CPIE a accompagné les municipalités de Locmaria à Belle-Ile et de Locoal-Mendon au sein
du Pays d’Auray,
dans l’élaboration puis dans l’application de leur Agenda 21.
Sensibiliser, animer la démarche, communiquer, mobiliser les acteurs locaux,respecter le
suivi des étapes… telles sont les tâches qui ont été prises en charge par le CPIE.


Qu'est-ce qu'un Agenda 21?

Un Agenda 21 local est à la fois un processus et un document opérationnel.
Il a pour finalité de mettre en application la notion de développement durable et ses principes dans tous les aspects de la réalité d'un territoire : comportements, vie sociale et culturelle, environnement, économie, relations avec les territoires proches et lointains…
 

Une démarche de long terme respectant plusieurs étapes

La collectivité qui initie un Agenda 21 joue le rôle d'animateur en cherchant à associer l'ensemble des acteurs qui vivent, produisent ou consomment sur le territoire concerné.

Elle choisit un processus de concertation pour mener à bien les étapes successives de la démarche :

  1. Sensibilisation des acteurs,
  2. État des lieux de la collectivité sur « l'échelle du développement durable »,
  3. Diagnostic partagé, sollicitant l’avis des acteurs,
  4. Identification des enjeux prioritaires,
  5. Formulation d'objectifs par enjeux,
  6. Programmation d’actions pour répondre aux objectifs et rédaction de l’Agenda 21,
  7. Mise en oeuvre et évaluation.

Un agenda 21 en interne ou sur l’ensemble du territoire ?

La commune de Locmaria a choisi de s’engager dans un Agenda 21 par vote de son conseil municipal en juin 2008. La volonté est d’appliquer de façon transversale les principes du développement durable :
- dans son fonctionnement interne : c’est la première étape. En effet, il faut commencer par sensibiliser élus et agents, par développer des améliorations en interne, afin de tendre vers l’exemplarité et mobiliser la population. Le début de la démarche consiste donc en l’élaboration de son Agenda 21 interne. On parle aussi d’éco-responsabilité.
- sur l’ensemble du territoire communal : l’Agenda 21 « externe » permettra lui, de traiter de l’ensemble des questions d’environnement, de vie sociale, de solidarité, d’emploi, d’aménagement du territoire… sur le territoire de Locmaria, avec l’ensemble de ses acteurs.
 

Une participation nécessaire des acteurs du territoire

L’élaboration et la mise en œuvre d’un Agenda 21 doit se faire en tenant compte de l’avis des acteurs locaux sur les priorités en termes de développement durable. Au-delà de la concertation, c’est l’implication sur le long terme qui est recherchée. Pour ce faire, les temps d’échange et de travail avec la population et les acteurs du territoire sont à multiplier : soirées débats, expositions, questionnaires… Des ateliers permettront de construire et appliquer ensemble le développement durable sur la commune.
 

L’Agenda 21, issu du sommet de la Terre de Rio

À l’occasion du sommet de Rio en 1992, 178 états ont adopté l’Agenda 21, c’est-à-dire un programme d’actions de développement durable pour le XXIe siècle.

Celui-ci comporte 40 chapitres et représente un cadre d’actions et de recommandations aux gouvernements, aux collectivités locales, aux industriels, à la société civile, afin d’appliquer le développement durable.

Le chapitre 28 dit que « Les autorités locales sont amenées à mettre en œuvre un programme d’Agenda 21 à leur échelle, intégrant les principes du développement durable à partir d’un mécanisme de consultation de la population ».

Ainsi naît un Agenda 21 à l’échelle locale, tel que celui de Locmaria.
 

Pour en savoir plus

Contact: Guillaume FEVRIER / 02 97 31 40 15

- L'actualité du CPIE

Documents à télécharger:
​​- Locmaria, Agenda 21, Fiches actions Sept 2012.
- Locoal Mendon. Agenda 21, état des lieux, Mai 2011.

Sites web:
- locmaria-belle-ile.com
- locoal-mendon.fr
- Banque de données permet d’accéder aux fiches d’expériences de collectivités locales françaises engagées dans un Agenda 21 sur observatoire-territoires-durables.org