Agriculture durable

Activité traditionnelle belliloise, l’agriculture est marquée par de forte contraintes climatiques,
un sol d’une qualité agronomique moyenne et les nécessaires adaptations engendrées par l’insularité.


Des enjeux

​L’agriculture de Belle-Ile-en-Mer est le fait de plus de trente exploitations agricoles, produisant, sur une Surface Agricole Utile de 3600 Ha environ, lait et produits laitiers, viande bovine et ovine, formages caprins, maraichage, plantes aromatiques, miel, etc.
Activité traditionnelle belliloise, l’agriculture est marquée par de forte contraintes climatiques, un sol d’une qualité agronomique moyenne et les nécessaires adaptations engendrées par l’insularité.
Ces facteurs impliquent une nécessaire adaptation à des modes de production extensifs et diversifiés. Pari en partie tenu par la profession, qui a sur développer par exemple des circuits courts et des pratiques environnementales, mais qui doit encore renforcer certaines pistes d’action, comme la relocalisation de ses productions ou le travail en commun entre agriculteurs.
La forte activité touristique connue par le territoire amène l’agriculture à proposer en saison des produits en circuits courts, mais il existe encore un vrai potentiel de développement : agrotourisme, nouveaux produits transformés (dont le lait), pluriactivité, production d’énergie…
Malheureusement certains départs à la retraite ne sont pas remplacés et certains îlots de friches se développent, préjudiciables au maintien d’un paysage ouvert et d’une grande biodiversité.
 

Et une implication

Conscient de ces enjeux et tenant compte des fortes interactions entre agriculture et environnement, le CPIE travaille depuis le début des années 2000 aux côtés des agriculteurs.
Ainsi c’est par une opération d’animation de dialogue local autour de la question de l’enfrichement que le CPIE avait débuté en 2004 ses interventions dans le domaine.
Parallèlement, l’association a développé de nombreuses activités pédagogiques sur les liens entre agriculture et biodiversité ou agriculture et paysage.
La relation de confiance qui s’est établie alors entre le CPIE et les agriculteurs a conduit à la mise en place de partenariats pour le développement de filières courtes et la diversification des activités et productions. Ceci fut matérialisé dès 2007 par l’accompagnement de l’association Au Coin des Producteurs pour la mise en place de son point de vente collectif.
Puis de nouvelles actions sur une approche socio-économique du paysage et de la friche se sont développées à partir de 2011.​
 

Pour l’avenir d’une activité traditionnelle belliloise

Dès lors, le CPIE souhaite poursuivre aux côtés des producteurs, sa participation à la construction d’une réflexion sur l’avenir et la place de l’agriculture dans le territoire bellilois, à l’occasion notamment d’ateliers d’échanges qu’il organise avec les agriculteurs intéressés.
Partage de l’espace, maîtrise du foncier, diminution des pesticides, entraide et dialogue entre professionnels, diversification des productions, agrotourisme, transformation laitière, autant de chantiers passionnants au sein desquels le CPIE se tient prêt à poursuivre son engagement.
 

Pour en savoir plus

Contact: Guillaume FEVRIER / 02 97 31 40 15

Documents à télécharger:
​​Un exemple de production : L’étude pour l’ organisation de la vente directe collective des produits agricoles à Belle-Ile, menée par le CPIE.